Conseil écriture

Libérer son potentiel d’écrivain en 2023 : 5 recommandations infaillibles

C’est décidé, vous allez faire un tabac ? L’heure est venue de briser vos chaînes ? Découvrez nos 5 conseils pour libérer votre potentiel d’écrivain en 2023.

Sommes-nous de bons écrivains ? Nous avons tous un livre favori, un texte qui nous fait vibrer, sans que l’on sache pourquoi. Son auteur a simplement su trouver les bons mots (et se faire publier au passage). Mais pouvons-nous en faire autant, écrire avec sincérité, emmener le lecteur en voyage, rencontrer un succès commercial aussi ? La réponse est oui, bien sûr. La vraie question serait plutôt, comment réaliser pleinement ses objectifs littéraires ? Aujourd’hui, nous vous offrons une petite séance de coaching pour écrivain à succès, nous allons voir comment libérer votre potentiel d’écrivain en 2023.

1 - Prendre conscience de sa passion

Des milliers de chemins mènent à la création d’un livre. Lequel vous correspond vraiment ? Lequel fera de vous un excellent écrivain ?

Le potentiel, c’est ce talent que nous possédons tous au fond de nous, mais qui ne s’exprime pas. C’est ce que nous pourrions devenir en brisant les chaînes. Encore faut-il parvenir à les briser. Renforcer son potentiel c’est avant tout un jeu de patience et de travail sur soi.

La connaissance de soi engendre l’énergie et la motivation, deux ingrédients nécessaires pour garder son cap dans le temps. C’est l’harmonie entre notre personnalité, nos valeurs et nos actes qui permet l’épanouissement personnel. Les coachs soulignent que, pour un auteur, cela implique 3 types de questionnement :

  • Pourquoi aimez-vous écrire ? Beaucoup pensent à l’amour des phrases bien faites ou au sentiment d’évasion qui découle d’un scénario bien construit. D’autres écrivent pour la gloire, pour la fierté de leurs parents ou pour gagner leur vie. Et vous, pourquoi écrivez-vous ?
  • Quel est votre message ? Écrire c’est communiquer. Savoir ce que vous voulez sincèrement dire vous aidera.
  • Quelles sont vos influences littéraires ? Quel est votre type de roman ? Comment aimez-vous vous exprimer ? Quelles émotions voulez-vous inspirer chez vos lecteurs ?

2 - Trouver les pistes d’amélioration

L’évolution se produit rarement spontanément ou par hasard. Analyser sa vie d’auteur et débusquer les problèmes constituent un bon point de départ.

Un problème signifie que nous avons trouvé un moyen de faire mieux, il ne signifie pas que nous allons échouer. Certains auteurs célèbres écrivent d’ailleurs « Chic, un problème ! ».

L’écriture ne consiste pas seulement à écrire. Elle nécessite de multiples compétences créatives, bien sûr, mais également relationnelles et organisationnelles. Cette complexité ouvre une infinité d’axes d’amélioration dans le parcours de l’auteur de romans. Il revient à chacun de trouver ses propres solutions.

Sur le plan artistique, on peut se demander comment développer sa créativité. Comment rendre son personnage principal ou son narrateur plus puissant ? Comment créer une atmosphère immersive et améliorer le réalisme de l’intrigue ? Mais un auteur c’est bien plus que de la technique.

Un auteur c’est également un réseau. Les plus créatifs chercheront sans doute comment mieux partager leurs idées avec les bêta-lecteurs. Comment mieux gérer les éditeurs ? Comment promouvoir le livre sur les réseaux sociaux ou dans les salons ?

Mais l’écriture, c’est aussi une activité prenante dans laquelle la vie professionnelle s’invite volontiers dans la vie familiale. C’est parfois de là que vient l’amélioration.

3 - Passer à l’action

Un auteur débutant se fixe des objectifs quand un auteur confirmé suit une routine. La routine, c’est le nom que les écrivains donnent à leur plan d’action, c’est cette liste irrévocable de choses à faire quotidiennement.

La routine crée des conditions standardisées et optimisées pour une tâche. Elle impose, par exemple, un temps d’écriture au moment exact de la journée où nous sommes le plus inspiré. Elle définit une procédure propre à chacun. Son programme figé à l’avance limite le poids des questions et nous permet de nous focaliser sur l’essentiel. Sans compter que les actions répétées créent des réflexes pour avancer de façon automatique.

Puisque l’écriture est une activité polyvalente, la routine inclut différents temps :

  • un temps d’écriture, évidemment, mais pas forcément long;
  • un temps dédié à l’inspiration et à l’exercice;
  • un temps pour le réseautage;
  • un temps pour l’édition;
  • un temps pour les tâches administratives. Et oui, un auteur à succès doit aussi payer ses impôts…

Si les difficultés font partie du chemin, elles constituent un élément essentiel du progrès. Et elles inspirent la routine dès lors que l’on développe un système de pensées orienté solution.

4 - Casser la routine

Il n’y a pas d’accomplissement de soi sans nouveautés. Chambouler son programme de temps en temps n’est pas dénué d’intérêt. L’artiste en manque d’inspiration gagne à écrire dans un autre endroit, à parler avec d’autres personnes, à lire d’autres romanciers, à imiter d’autres auteurs, à tester des plannings différents… La meilleure chose qu’un écrivain puisse faire avec sa routine, c’est de la casser. Enfin, pas tous les jours non plus...

Le cerveau a besoin de 21 jours pour créer des habitudes. Et ça nécessite une grande concentration. À travailler sur trop de sujets simultanément, on surcharge notre mental et les résultats restent mitigés.

Il est parfois préférable de patiemment limer ses chaînes plutôt que de chercher à les briser trop vite. De petits pas réguliers nous permettent d’avancer lentement, mais sûrement. Si les formations peuvent aider, l’idéal reste de créer son propre programme et de s’exercer sur une aptitude précise pendant 3 semaines. Dès lors que nous avons automatisé une bonne pratique, nous pouvons passer à la suivante.

5 - Accepter les hauts et les bas

Quelle est la différence entre le bon écrivain et le mauvais ? Les bons écrivains se trouvent misérables et les mauvais pensent écrire un roman d’exception. Oui, ce n’est pas toujours simple dans le monde des artistes. Un projet de manuscrit est synonyme d’épanouissement, mais il demande également de surmonter ses croyances limitantes et de pratiquer la pensée positive.

Un best-seller n’arrive pas par hasard. Les gens ne font pas la queue toute la nuit sous la pluie pour acheter un livre médiocre. Exposer son talent d’auteur, c’est en vouloir toujours plus. Un bon romancier est un éternel insatisfait. Et pourtant…

Le lâcher-prise est un élément essentiel du processus créatif. Un texte peut toujours être amélioré. Il mériterait toujours d’être réécrit. Mais chaque publication apporte son expérience et nous aide à écrire de mieux en mieux. Et si libérer son potentiel c’était aussi être réaliste et accepter qu’il reste un potentiel à libérer ?

Réaliser son potentiel en 2023

Nous disposons tous d’un fantastique potentiel. Et pour le laisser s’exprimer, il suffit de 5 ingrédients :

  • trouver sa passion;
  • analyser ses points à améliorer;
  • agir chaque jour;
  • tester des méthodes différentes;
  • voir chaque difficulté comme une victoire en préparation.

Alors oui, bien sûr, on est jamais sûr d’écrire un texte inspirant et hypnotique. L’écriture s’écarte parfois des contes de fées. Mais ce qui compte le plus lorsqu’on évalue son texte, c’est de prendre du recul avec l’avis des autres, de le regarder avec nos propres yeux et de suivre la voie qui nous inspire.

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Auteur qui se pose des questions avant d'écrire son roman
CONSEIL ÉCRITURE

Écrire un roman : les 3 questions à se poser pour se (...)

Sentir le grain du papier sous ses doigts en lisant l’épilogue. Refermer doucement le livre. Le reposer (...)

Lire plus
Rejoindre un groupe d’écriture : Votre survie en dépend
CONSEIL ÉCRITURE

Rejoindre un groupe d’écriture : Votre survie en dépend (...)

La pression vous stimule ? Vous aimez courir au bord du précipice ou, plus fréquemment, travailler à l (...)

Lire plus
Écrire une préface : les règles importantes
CONSEIL ÉCRITURE

Écrire une préface : les règles importantes

Un lecteur comprend-il toujours le sens d’un livre ? Votre manuscrit est subtil. Vous avez réussi ce tour (...)

Lire plus
La mascotte Newtenberg tient un cookie dans sa main

Vous reprendrez bien un peu de cookies ? 🍪

Cookies du site Newtenberg.fr

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement, pour améliorer votre expérience ou pour nous permettre de mesurer l’audience. Votre consentement à l’utilisation des cookies non nécessaires au fonctionnement du site est libre. Vous pouvez tout accepter, refuser ou personnaliser votre choix.