Conseil écriture

Votre intrigue sera captivante, et voici pourquoi !

Vous avez une idée de roman et vous voulez vérifier si elle peut séduire ? Voici une check-list pour écrire une intrigue de roman captivante. Suivez-nous.

Vous avez un best-seller au bout de votre stylo, mais vous ne savez pas encore pourquoi ? C’est probablement parce que vous avez respecté les codes. Mais quels codes ? Voici tous nos conseils pour écrire une intrigue captivante et bien à vous.

Vos personnages évoluent

Une histoire est un prétexte pour développer les personnages. Ils passeront de la situation initiale à la situation finale sous l’impulsion d’un élément perturbateur. Mais l’intrigue ne décrit pas seulement une évolution matérielle.

Un arc narratif se révèle d’autant plus intense qu’il met en conflit ce que le protagoniste veut obtenir et comment il va devoir changer intérieurement pour arriver à ses fins. Construire un personnage principal capable de mettre en relief une intrigue romanesque demande de bien réfléchir à sa résistance aux changements, aux sacrifices qu’il devra réaliser ainsi qu’à la révélation qui lui permettra finalement de changer.

Pour que l’intrigue reste cohérente, la fiche de personnage doit avoir tout mentionné avant l’écriture du premier mot. Et les marges du manuscrit fourmillent souvent de notes sur les protagonistes, leurs valeurs, leurs objectifs, leurs changements et surtout, ce qui les pousse à agir.

Les descriptions sont rentables

Une bonne intrigue est une mécanique bien huilée où tout se révèle nécessaire et millimétré. Rien n’est superflu, tout est exactement à sa place.

Les éléments inutiles diluent l’atmosphère de votre récit, ils cassent le rythme et banalisent le synopsis. C’est notre vie de tous les jours qui fourmille d’éléments inutiles. Votre roman, lui, raconte une histoire bien précise.

Le talent d’écrivain confère aux objets un rôle à la fois esthétique et fonctionnel. Ce qui ne participait qu’à l’atmosphère générale finit par influencer le cours des événements. C’est au moment où une babiole se révèle capitale que vos lecteurs réalisent la force et la finesse de votre écriture. Le roman devient intense et marque le spectateur.

Concentrez-vous sur ce qui nourrit l’histoire. Cette tapisserie antique, rapportée mardi par l’héroïne, souligne son goût pour les vieilleries, mais elle va jouer un rôle essentiel.

Vous n’avez probablement pas assez de pages pour détailler chaque minute ou chaque objet. Et c’est long à écrire ! Pensez en termes de rentabilité et ne travaillez que ce qui sera utilisé plus tard.

L’effet domino provoque les événements

La structure du récit marque d’autant plus qu’il sera impossible de retirer une scène sans remettre en cause le déroulement du récit. On compare souvent les événements à une rangée de dominos.

Chaque chapitre, chaque nouvelle péripétie provoque le suivant. Pour vérifier la force de votre trame, une méthode d’écriture conseille de relire votre premier jet en partant de la fin. Pour chaque étape du récit, vous vous demandez ce qui l’a provoqué et vérifiez que les causes existent en amont. La perfection n’accepte aucun flou chronologique.

Dans le même esprit, une intrigue secondaire est un des dominos de l’histoire. Il doit être impossible de l’expliquer sans faire référence à l’intrigue principale.

L’intrigue surprend, mais reste prévisible

Pour que les intrigues aient un intérêt, elles doivent comporter des éléments imprévus et surprendre le lecteur. Les plot twists font rebondir les conflits entre antagonistes et protagonistes. Ils permettent au héros d’avancer.

Mais attention à ne pas bouleverser votre histoire de façon trop facile. Il serait maladroit, quand tout semble désespéré, de faire subitement mourir votre antagoniste pour que tout rentre dans l’ordre.

Pour que la trame du livre soit satisfaisante, tout doit être préparé. Les indices ont méticuleusement été déposés au fil des pages. Si les détails semblaient sans importance à la première lecture, à la relecture, la fin devient évidente. Toutes les réponses de l’énigme attendaient là, depuis le premier chapitre.

Le suspense scotche le lecteur

Le suspense est créé pour tenir le lecteur en haleine et le pousser à suivre l’intrigue. En vrai détective, il s’inquiète et a un besoin viscéral de réponses pour pouvoir passer à autre chose.

Un lecteur engagé a besoin de participer à l’histoire. Pour le faire réagir, le suspense lui suggère qu’un événement redouté approche. Puis en prenant le temps de décrire les choses, en faisant monter progressivement la tension, votre narration devient quasiment interactive. Le lecteur se met à lire plus vite. Il trépigne d’impatience, rongé de ne pouvoir donner des avertissements aux protagonistes.

Si le suspense figure au centre du thriller, on le retrouve dans tous les genres littéraires, que ce soit la romance, la science-fiction ou la fantasy.

Espoir et désespoir rompent la monotonie

L’espoir et le désespoir s’immiscent à tour de rôle dans l’esprit du lecteur. Cette instabilité émotionnelle lui donne une raison de continuer sa lecture.

Si tout va bien, alors il n’y a rien à raconter. Si tout va mal, les choses ne peuvent plus s’arranger. Créer une intrigue captivante c’est balader les personnages entre des situations positives et des séquences moins favorables.

Pour vous aider, des romanciers ont identifié des structures types. Ces schémas narratifs décrivent les étapes que votre personnage devra franchir avec succès… ou pas. Dans « le retour », le héros, incapable d’agir, décide de partir, il devient plus fort et revient terminer sa transformation. L’« ascension » décrit comment Cendrillon, humiliée, deviendra heureuse, bien que le fantastique carrosse soit redevenu citrouille. La « comédie » est une structure où chaque espoir de démêler les choses se clôture par une situation plus complexe encore.

Mais le style personnel prime et rien n’empêche de créer une nouvelle mise en intrigue pour sortir des schémas préétablis.

Le dénouement clôture l’histoire

Les rebondissements deviennent plus difficiles à gérer. Le rythme du récit accélère progressivement jusqu’au climax. Il reste de moins en moins de pages dans le livre. Mais arrivons-nous vraiment au dénouement ?

L’intrigue se situe dans un bloc temporel durant lequel les personnages ont l’opportunité de changer. La disparition d’un antagoniste, un départ, un compte à rebours terminé, à la fin du roman, la fenêtre doit être refermée. Le personnage ne peut plus évoluer. Si arrivée à la dernière page, tout peut encore changer, alors l’histoire n’est pas finie.

La clôture donne son unité à votre intrigue. Et la durée limitée de la quête représente le socle de la tension dramatique.

Mais si une fenêtre temporelle se referme à la fin d’un livre, rien n’empêche le romancier d’en ouvrir une seconde. Il annonce ainsi un second tome ou cherche à solliciter l’attention du lecteur.

Écrire une intrigue captivante

Pour rendre le récit captivant, la chronologie comme les motivations de vos personnages doivent être cohérentes. Mais écrire un roman c’est aussi jouer sur les émotions de votre lecteur à chaque nouvelle page. Voilà pourquoi, au bout de votre stylo, se trouve un best-seller !

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Terminer l’écriture d’un livre
CONSEIL ÉCRITURE

Terminer l’écriture d’un livre : y parviendrez-vous (...)

Je n’ai pas le temps ! Je ne sais pas pour vous, mais mon emploi du temps déborde. Entre les amis, la (...)

Lire plus
Créer une atmosphère dans son livre : 5 petites astuces
CONSEIL ÉCRITURE

Créer une atmosphère dans son livre : 5 petites astuces (...)

L’avez-vous déjà ressenti ? Je parle de ce sentiment de frustration qui vous envahit lorsque vous comprenez (...)

Lire plus
Faire accepter son manuscrit  : une page peut tout changer
CONSEIL ÉCRITURE

Faire accepter son manuscrit  : une page peut tout changer (...)

Comment décrocher un contrat d’édition à compte d’éditeur ? L’édition traditionnelle apporte un certain (...)

Lire plus
La mascotte Newtenberg tient un cookie dans sa main

Vous reprendrez bien un peu de cookies ? 🍪

Cookies du site Newtenberg.fr

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement, pour améliorer votre expérience ou pour nous permettre de mesurer l’audience. Votre consentement à l’utilisation des cookies non nécessaires au fonctionnement du site est libre. Vous pouvez tout accepter, refuser ou personnaliser votre choix.