Conseil écriture

Terminer l’écriture d’un livre : y parviendrez-vous enfin ?

La rédaction de votre roman vous tient à cœur, mais vous doutez de pouvoir l'achever un jour ? Cliquez et découvrez 8 clés pour enfin terminer son livre.

Je n’ai pas le temps ! Je ne sais pas pour vous, mais mon emploi du temps déborde. Entre les amis, la vie de famille et les exigences de mon patron, je ne sais plus où donner de la tête. Et je ne vous parle même pas du manque d’inspiration et de la machine à laver encore en panne. Comment écrire un roman entier dans ces conditions ? Et comment aller jusqu’au bout quand je finis souvent par effacer des chapitres entiers ?

Réussir à écrire un livre n’est pas qu’une question de littérature ou de figure de style. Revenons sur ces techniques d’écriture pour arrêter le saboteur qui se cache en nous, celui qui préfère réparer la machine à laver plutôt que de terminer l’écriture du livre.

1 - Créer votre méthode d’écriture

L’ennemi numéro 1 de tout écrivain, c’est le choix. Dès lors que vous devez prendre une décision, vous perdez du temps, vous vous fatiguez, mais surtout, vous risquez de vous tromper.

Une des meilleures astuces consiste à créer des habitudes d’écriture et à s’y tenir. Définissez les différentes étapes de votre processus d’écriture. Choisissez à quel moment vous écrivez dans la semaine. Imposez-vous ces règles comme vous respectez le timing pour aller chercher les enfants à l’école ou pour payer vos impôts (vous les payez à temps, n’est-ce pas ?). Achever l’écriture d’un roman demande de partir sur de bonnes bases.

2 - Faites-vous plaisir

Le perfectionnisme provoque l’abandon de beaucoup d’écrivains. Notre littérature n’est pas à la hauteur de nos espérances. On n’écrit pas les bons mots. Les personnages principaux ne s’imposent pas suffisamment. Les péripéties manquent d’intensité… Bref, tellement de choses pourraient être mieux réalisées. Victor Hugo, Balzac ou Maupassant auraient fait tellement mieux… Comment terminer ses manuscrits quand on peut effacer des paragraphes, des chapitres, voire des textes entiers ?

Le but de l’écriture n’est pas tant d’égaler des romanciers célèbres que d’exprimer votre propre talent d’écriture. Vous écrivez peut-être dans le but de faire un best-seller, mais au fond, pourquoi écrivez-vous vraiment ?

Oubliez l’avis du lecteur et laissez-vous emporter par l’envie d’écrire. Vous avez un talent pour écrire des livres. Et vivre de sa plume n’a de sens que si vous restez fidèle à votre manière d’écrire l’histoire.

3 - Écouter votre préférence littéraire

Pour arriver au bout de son livre, le romancier doit développer une écriture créative et favoriser les situations inspirantes. Participez à des activités créatives, lisez, écoutez de la musique, sortez selon ce qui vous inspire. Mais n’oubliez pas que le simple fait d’écrire débloque souvent l’inspiration.

La rédaction d’un roman se termine lorsque l’auteur a mis en place tous les éléments qui le font vibrer. Listez les textes qui vous passionnent et posez-vous quelques questions :

  • Appréciez-vous plutôt le genre heroic fantasy, science-fiction ou comédie romantique ?
  • Quel type de retournement de situation vous motive ?
  • Qu’est-ce qu’une bonne intrigue secondaire ?
  • D’où vous vient l’idée d’écrire sur le thème du personnage solitaire ?
  • Avez-vous une passion pour l’écriture de nouvelles ou pour une fresque en trois tomes ?
  • Quel est votre style de narration favori ?
  • Quels genres littéraires vous intéressent ?

La lecture de cette liste vous aidera à trouver l’inspiration, à vous motiver et à détecter plus rapidement si vous faites une sortie de route. L’écriture d’un roman commence souvent par comprendre ce qu’on veut et ce qu’on ne veut pas.

4 - Mettre vos ouvrages en pause au bon moment

On a parfois l’impression que lorsqu’on est bloqué, il vaut mieux interrompre totalement la séance, s’aérer l’esprit et reprendre plus tard. Écrire la suite du texte après une pause de quelques heures, à froid, devient encore plus dur si on s’arrête en état de blocage.

Arrêtez-vous quand vous connaissez la suite, quand vous êtes inspiré. Vous redémarrerez plus vite à votre prochaine séance. Une note sur votre brouillon vous garantira de ne rien oublier de vos intrigues pendant votre trêve.

Si vous succombez trop fréquemment aux blocages, n’hésitez pas à regarder notre article sur le syndrome de la page blanche.

5 - Clarifier ses objectifs

Les étapes sont nombreuses pour arriver au texte parfait. Et les exigences le sont tout autant. Créer les fiches de personnage, les lieux, définir la trame du livre, écrire, réécrire, corriger, effacer… L’auteur qui tente de se concentrer sur tous ces détails simultanément se retrouve vite dépassé.

Procédez par étapes. Définissez les objectifs de chaque séance d’écriture et raisonnez en termes qualitatifs plutôt que quantitatifs. Au lieu de vous imposer un nombre de pages à écrire, cherchez plutôt à :

  • Vérifier que l’intrigue du roman tient la route.
  • Construire un personnage principal.
  • Obtenir un premier jet terminé.
  • Revoir le synopsis.
  • Procéder aux corrections des fautes.
  • Peaufiner les descriptions.

6 - Finir d’écrire le premier jet avant d’éditer

Certains auteurs font l’erreur de parfaire le premier chapitre sans garder de motivation pour poursuivre l’écriture du manuscrit. La mise en forme avant de passer à la relecture, puis à la réécriture de la totalité, vous permet de réaliser un travail plus homogène sur chaque chapitre de votre manuscrit.

Lorsque la trame complète de l’histoire se met en place, on se rend compte qu’un paragraphe est peut-être de trop ou ne prépare pas suffisamment la suite. En traitant l’intégralité du manuscrit à chaque phase d’écriture, vous vous épargnerez la correction des paragraphes que vous vous apprêtez à effacer.

Certains auteurs utilisent la méthode d’écriture comme le flocon de neige pour structurer leur processus d’écriture.

7 - Prendre soin de vous

Non, vous ne travaillerez pas plus efficacement sur votre ouvrage dans une baignoire, un sauna ou sous votre couverture. En revanche, l’écriture demande un très haut niveau de concentration. Comment rédiger quelque chose d’aussi précis et minutieux en enchaînant les nuits blanches, en abusant de l’alcool ou en étant pris par le stress ? À moins que vous ne soyez un Gremlins, il est préférable d’éviter d’écrire plus tard que minuit.

Votre corps et votre cerveau restent vos outils de travail bien avant le traitement de texte ou le stylo. Vous redémarrez votre ordinateur régulièrement et vous l'équipez de nouveaux logiciels et d’antivirus. Soyez aussi aux petits soins pour vous-même.

8 - Annoncer le planning

Le projet commence à dériver dès lors que les objectifs bougent au gré du temps qui passe. Finalement, si un auteur termine son chapitre mercredi au lieu de mardi, ça passe aussi, non ? Et pourtant…

Annoncez votre planning à vos amis, à vos bêta-lecteurs et verrouillez-les. La motivation d’un objectif publiquement atteint reste plus forte que la procrastination.

Les ateliers d’écriture vous obligent à afficher vos intentions au groupe. Ils vous mettent en compétition avec une communauté qui partage le même état d’esprit que vous et qui s’enthousiasme à l’idée d’avancer. Vous êtes poussé à écrire. Et qui sait, vous trouverez peut-être une âme charitable pour vous relire et qui vous aide pour écrire un chapitre.

Le NaNoWriMo est un autre outil intéressant pour commencer à écrire une nouvelle histoire. Il vous challenge pour boucler un premier jet de 50 000 mots en un mois.

Rédiger un récit n’est pas un sprint

Ces conseils d’écriture vous aideront à dompter le saboteur qui sommeille en vous, à finir le livre et à arriver à l’étape de la publication. Vous n’aurez peut-être pas réparé la machine à laver, mais votre projet d’écriture avancera à un train d’enfer.

Souvenez-vous que la rédaction n’est pas un sprint, c’est un marathon. Le chemin s’annonce long quand on commence à écrire un nouveau livre. Ce qui compte dans un marathon, c’est de conserver son rythme tout au long de la course. Il faut parfois juste prendre le temps d’écrire.

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Écrire un polar
CONSEIL ÉCRITURE

Écrire un polar : Les 6 étapes incontournables

La victime gît dans son fauteuil, elle est encore chaude. Bras écartés sur le côté, les yeux écarquillés (...)

Lire plus
Faire accepter son manuscrit  : une page peut tout changer
CONSEIL ÉCRITURE

Faire accepter son manuscrit  : une page peut tout changer (...)

Comment décrocher un contrat d’édition à compte d’éditeur ? L’édition traditionnelle apporte un certain (...)

Lire plus
Femme dans une bibliothèque hypnotisé par un livre
CONSEIL ÉCRITURE

Comment écrire un roman hypnotique en 7 étapes ?

Je voulais simplement avoir une meilleure écriture, peut-être comme vous. J’ai toujours espéré que les (...)

Lire plus
La mascotte Newtenberg tient un cookie dans sa main

Vous reprendrez bien un peu de cookies ? 🍪

Cookies du site Newtenberg.fr

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement, pour améliorer votre expérience ou pour nous permettre de mesurer l’audience. Votre consentement à l’utilisation des cookies non nécessaires au fonctionnement du site est libre. Vous pouvez tout accepter, refuser ou personnaliser votre choix.