Conseil technique

Composer la couverture de son livre : saviez-vous ceci ?

Vous arrivez au terme de votre livre. Vous commencez à penser à l’édition ? Pour découvrir comment composer la couverture de son livre, cliquez.

Elles s’étalent aussi bien dans les vitrines que dans les allées des librairies. Bien faites, elles attirent l’œil et interpellent le lecteur. Ce petit morceau de carton renferme précieusement les textes peaufinés des mois durant. Et à lui seul, il peut attirer le passant ou simplement le laisser filer sans qu’il ne sache jamais ce qu’il a manqué. Mais, pour l’auteur, la couverture demeure une source d’interrogations. Et donc, vous l’aurez deviné, aujourd’hui, nous voyons comment composer la couverture de son livre.

À quoi sert la couverture des livres ?

Plusieurs éléments imprimables constituent la couverture d’un livre. La « première de couverture » désigne la face visible sur le recto du livre fermé. Du côté opposé, la « quatrième de couverture » représente le verso du livre. Ces deux éléments sont reliés (d’où le nom de reliure) aux pages par le dos du livre. La tranche, quant à elle, désigne le côté non couvert par lequel les pages peuvent s’écarter pour être lues.

D’un point du fonctionnel, la couverture du livre c’est évidemment sa protection. On peut ainsi façonner des livres à couverture rigide avec des matériaux comme du carton, ou parfois du cuir pour des éditions deluxe. On trouve également des couvertures souples. Mais la protection n'est pas sa seule raison d’être de la couverture.

L’intérieur et l’extérieur du livre se rencontrent sur la couverture. L’intérieur est à votre image, il contient votre écriture et tout ce que vous avez voulu mettre dans votre ouvrage. L’extérieur, c’est le monde du lectorat, de la librairie, du marketing. Cette dualité fait de la couverture un élément de désaccord récurrent entre l’auteur et sa maison d’édition. C’est pour cela que l’auto-édition permet d’éviter ce genre de conflit, et vous permet de concevoir votre livre en toute liberté.

Comment définir le style de la couverture ?

L’auteur enthousiaste voudrait tout dire de son œuvre. Il y a mis tellement de cœur, tellement de subtilité et tellement d’originalité aussi. Mais l’illustration en première de couverture ou le résumé derrière le livre ne peuvent résumer la totalité de l’atmosphère décrite sous la plume de l’écrivain.

La première étape consiste donc à identifier les éléments majeurs du livre. Si vous avez écrit une comédie policière, l’élément prédominant est-il l’aspect polar ou l’aspect comédie ? Si vous avez écrit un livre de vulgarisation scientifique, voulez-vous mettre en avant le côté technique ou le côté "do it yourself" ?

L’auteur s’imagine souvent le rendu final au fur et à mesure qu’il progresse dans son texte. Il a des idées brillantes et souhaite affirmer un style bien à lui. Il est naturel de rechercher une illustration originale. Mais c’est là le piège.

L’acheteur qui déambule dans les allées de la librairie doit identifier la catégorie du livre au premier coup d’œil. Il s’avère donc nécessaire de laisser l’originalité de côté et de se conformer aux codes « universels ». Mais quels codes ?

Mettez-vous à la place du lecteur et parcourez, vous aussi, les allées des librairies. Aucun livre ne ressemble au vôtre, mais repérez ceux qui exploitent le même thème principal. Observez les éléments redondants. Vous remarquerez probablement :

  • Les couvertures en noir et blanc des polars.
  • Les croquis aux couleurs acidulées des comédies.
  • Les photos de couples d’une romance.
  • Les formes géométriques des livres techniques.
  • La sobriété pour les couvertures de romans de science-fiction.

Ces conventions agissent comme autant d’éléments qui rassurent l’œil du public cible.

Finalement, au moment d’ajouter le titre du livre sur sa couverture, veillez à utiliser une typographie qui soit parfaitement lisible et une couleur qui contraste franchement avec le fond. Là encore, n’oubliez pas que votre livre doit interpeller une personne qui ne le cherche pas forcément. Le conseil vaut tout autant pour les livres numériques que Google présente à des gens qui ne veulent peut-être pas acheter de livre au départ.

Le résumé en quatrième de couverture doit transformer l’essai et convaincre le lecteur que le livre correspond à ses attentes. N’hésitez pas à laisser transpirer les indices qui permettront au lecteur cible de s’assurer qu’il a trouvé le type de livre qu’il recherche.

Quelles sont les informations essentielles d’une couverture ?

Différentes informations se trouvent sur la couverture. Certaines d’entre elles ont un caractère obligatoire quand d’autres sont laissées à l’appréciation de l’auteur.

Le titre constitue bien évidemment l’information principale de la couverture. Le nom ou le pseudonyme de l’auteur. Sur la quatrième de couverture, on retrouve le numéro d’identification ISBN avec le code-barres, ainsi que le prix de vente TTC. Dans le cadre d’une auto-édition, le nom de l’éditeur est le même que le nom de l’auteur.

Parmi les informations optionnelles, on retrouve un sous-titre ou une phrase d’accroche en première de couverture. La quatrième, quant à elle, peut reprendre le titre de l’ouvrage et le nom de l’auteur ainsi qu’une brève biographie.

Où trouver des visuels pour sa couverture ?

La mise en page, les illustrations, les polices de caractères… constituent autant de ressources nécessaires pour la conception d’une couverture. Et si vous n’avez pas de talent de graphiste, il est très facile, de nos jours, de trouver des images ou des polices sur Internet. Mais attention, si vous téléchargez les fichiers, Google peut devenir un piège fatal.

La plupart des ressources disponibles sur Internet ne sont pas libres de droits. Vous devez acquérir une licence d’utilisation pour utiliser ces œuvres. De la même manière, une personne qui souhaite utiliser un passage de votre texte doit d’abord obtenir votre autorisation. Et si votre livre est destiné à la vente, c’est bien une licence commerciale que vous devez acquérir et non pas une licence personnelle.

Des banques d’image telles que Pexels, Pixum, Pixabay, iStock, Adobe Stock, vous offrent de nombreuses images et photographies numériques de qualité professionnelle, libres de droits ou parfois avec une licence payante. N’oubliez pas de mentionner l’identité de l’auteur de l’illustration (c’est une obligation légale).

Un illustrateur professionnel a l’obligation de vous livrer les images avec leurs licences d’exploitation. Vérifiez, cependant, que vous avez l’exclusivité et que la même image ne peut être délivrée à une autre personne.

De nombreux designers utilisent des logiciels tels que la suite Photoshop, Indesign ou Canva pour la création de leurs compositions graphiques.

Si vous effectuez votre impression avec les services de Newtenberg.fr, vous bénéficiez d’une photothèque libre de droits, ainsi que d'un logiciel de conception afin de créer le livre dont vous rêvez.

Entre marketing et design

Vous savez maintenant comment créer des couvertures de livres. N’oubliez pas que, malgré son aspect esthétique, la couverture est également un élément marketing. Sur la plateforme Newtenberg, vous pouvez réaliser des couvertures adaptées au volume de votre livre et parfaire le tout avec une finition mate, brillante ou même avec un papier structuré. Il ne reste plus qu’une question : quelle idée avez-vous en tête ?

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Le livre papier a-t-il encore un avenir ?
CONSEIL TECHNIQUE

Le livre papier a-t-il encore un avenir ?

Pas moins de 200 millions d’euros, c’est le chiffre d’affaires produit par les livres numériques. Alors (...)

Lire plus
Impression à la demande : La clé d'une publication intéractive
CONSEIL TECHNIQUE

Impression à la demande : La clé d'une publication intéractive (...)

L’impression d’un livre est un grand moment. C’est ce point de non-retour qui s’immisce entre la création (...)

Lire plus
Cuisinier tenant un livre de cuisine
CONSEIL TECHNIQUE

Écrire un livre de cuisine inoubliable : les secrets (...)

Les greniers fourmillent de trésors oubliés. Ne vous est-il jamais arrivé de partir en exploration dans (...)

Lire plus
La mascotte Newtenberg tient un cookie dans sa main

Vous reprendrez bien un peu de cookies ? 🍪

Cookies du site Newtenberg.fr

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement, pour améliorer votre expérience ou pour nous permettre de mesurer l’audience. Votre consentement à l’utilisation des cookies non nécessaires au fonctionnement du site est libre. Vous pouvez tout accepter, refuser ou personnaliser votre choix.