Conseil écriture

Les genres littéraires et leur public cible : comment maximiser vos ventes de livres ?

Découvrez les genres littéraires les plus populaires et leur public cible. Voici le guide ultime pour maximiser vos ventes de livres.

Le guide ultime pour choisir le bon genre littéraire et séduire votre lectorat

Vous êtes un auteur passionné et vous êtes sur le point de commencer un nouveau projet. Vous avez peut-être déjà une idée géniale. Mais cette question cruciale vous titille : quel genre littéraire choisir pour séduire votre public cible et maximiser vos ventes de livres ? La réponse n’est pas toujours simple alors, dans cet article, nous allons explorer les volumes de vente et les habitudes de lecture des Français. Prêt à plonger dans l’univers des genres littéraires et de leur public cible ? Suivez le guide !

Quels sont les principaux genres littéraires ?

Les genres littéraires se bousculent. Du thriller à la romance en passant par la science-fiction et la fantasy, les options sont variées. Si chaque genre possède ses propres codes et son public cible, on compte aussi de nombreux sous-genres qui précisent encore le style de l'ouvrage.

En librairie, les écrivains sont généralement classés dans les genres suivants :

  • Le roman contemporain est un genre qui décrit la vie moderne et les relations humaines. Le public cible est généralement composé d’adultes qui cherchent des histoires émotionnellement complexes, comme Le rouge et le noir de Stendhal ;
  • Le thriller est un genre qui se concentre sur le suspense et l’excitation. Il se destine à un public adulte qui cherche des histoires palpitantes et pleines de suspense. La fille du train de Paula Hawkins en est un exemple ;
  • La science-fiction est un genre qui utilise la science et la technologie pour imaginer un monde différent. Le public cible réunit des adultes et des adolescents qui aiment l’imagination, comme avec Le cycle de dune de Frank Herbert ;
  • La fantasy est un genre qui se concentre sur des mondes imaginaires et des personnages fantastiques. Le public cible est généralement de jeunes adultes et des adolescents, comme avec Le seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien ;
  • Le poème est un genre qui utilise la langue pour créer des images et des émotions. Le public cible s’attache des expériences de lecture plus profondes, comme avec Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire ;
  • La littérature jeunesse est un genre qui est écrit pour les enfants et les adolescents. Le public cible est généralement les parents et les enseignants qui cherchent à inculquer une passion pour la lecture chez les jeunes, comme avec Harry Potter de J. K. Rowling. Mais ce genre inclut également les ouvrages d'éveil destinés aux très jeunes enfants, avec des textes simples ;
  • Les bandes dessinées sont un genre qui utilise des illustrations pour raconter une histoire. Le public cible est généralement les jeunes adultes et les adolescents, comme avec Tintin d’Hergé. S’il raconte des histoires, il n’est pas considéré comme une œuvre de littérature.

Le genre ne suffit pas et plusieurs éléments peuvent encore influencer l’adhésion des lecteurs.

Les gens recherchent des livres qui reflètent leur propre expérience et leur propre identité. Cela signifie que les auteurs doivent être en mesure de créer des personnages et des récits qui résonnent avec leur public cible. Le choix du héros ou du narrateur dans un roman modifie significativement l’intérêt des lecteurs.

La nature du langage induit la qualité de la lecture. Demandez-vous quel ton est le plus adapté à votre écriture. Est-ce que vous emploierez un langage formel, technique, poétique, comique, littéraire ou plutôt familier et décontracté ? Quels sont les valeurs et les intérêts de votre public cible ? Quels sont leurs besoins et leurs attentes ?

Enfin, quelle réaction cherchez-vous à provoquer ? Est-ce que vous voulez informer vos lecteurs, les persuader, les divertir ou les éduquer ? L’anticipation de ces questions vous permettra de mieux comprendre votre public cible et d’adapter votre style d’écriture en conséquence.

Les événements littéraires tels que les salons du livre et les lectures publiques sont de plus en plus populaires. Ils offrent aux écrivains une occasion unique de se connecter directement avec leur public et de créer une communauté autour de leur travail. Pour l’auteur, il devient nécessaire d’écrire pour son public, mais aussi d’apprendre à communiquer sur les bons canaux pour faire connaître son livre.

Les statistiques de ventes de livres

Le marché de l’édition est en constante évolution, et les tendances actuelles indiquent que les consommateurs sont à la recherche de livres qui leur permettent d’échapper à la réalité et de se plonger dans des mondes imaginaires.

Cependant, la demande pour les livres de développement personnel et les livres de non-fiction a considérablement augmenté ces dernières années. Cela indique que les lecteurs cherchent également à se renseigner et à se former. Les écrivains qui sont en mesure de répondre à ces besoins spécifiques des lecteurs ont une meilleure chance d’atteindre leur public cible.

Selon une étude du Syndicat national de l’édition (SNE), les parts de marché des différents ouvrages se répartissent ainsi (en nombre d’ouvrages vendus) :

  • littérature : 25 % ;
  • jeunesse : 19. 6 % ;
  • bande dessinée : 16 % ;
  • enseignement scolaire : 14 % ;
  • livres pratiques : 12,4 % ;
  • art et beaux livres : 1,4 %.

À l’intérieur de la littérature, les grands genres se répartissent le marché de la façon suivante :

  • roman contemporain : 13,7 % ;
  • espionnage, policier, roman noir, thrillers : 5,1 % ;
  • amour, sentiment : 2,1 % ;
  • science-fiction, fantasy merveilleux : 1,4 % ;
  • classiques 1,3 % ;
  • historique 0. 5 % ;
  • contes, légendes et romans régionaux : 0,4 % ;
  • théâtre et poésie : 0,4 %.

Les biographies et autobiographies entrent dans la catégorie « actualité et essais ». Elles obtiennent 0,8 % de parts de marché.

Attention, cependant, les statistiques brutes ne reflètent pas toujours la complexité du marché du livre. Les ventes sont aussi influencées par le contenu disponible. S’il y a plus de romanciers que de poètes, les romans se vendent plus que la poésie.

La qualité du marketing et des campagnes publicitaires influence aussi les ventes. Un auteur à succès dispose généralement de meilleurs moyens de communication et peut accéder à un public encore plus large. Les genres les plus populaires attirent les éditeurs qui investissent encore plus dans la promotion de ces ouvrages.

Comment identifier son public cible ?

Le baromètre du Centre national du livre (CNL) suit de près les habitudes des lecteurs. Et si l’on devait dresser le portrait-robot du lecteur type, ce serait une femme de 48 ans, active, avec un diplôme de l’enseignement supérieur. Mais cette caricature rend-elle hommage à la diversité des lecteurs ?

1 - Les habitudes de lecture selon le sexe

Les femmes lisent plus que les hommes. Le Centre national du livre nous apprend qu’en France, 82 % des hommes ont lu au moins un livre dans l’année contre 90 % pour les femmes. 53 % des femmes déclarent lire tous les jours contre 36 % pour les hommes.

Le sexe influence également le type de lecture. Les hommes lisent essentiellement des livres sur l’histoire, les sciences et techniques, les romans policiers, les bandes dessinées et les livres pratiques. Les femmes quant à elles apprécient avant tout les livres pratiques, les romans policiers, les livres d’histoire, les reportages et actualités et les classiques de la littérature.

2 - Les habitudes de lecture selon l’âge

Du côté des romans, on observe un changement d’affinité des lecteurs avec l’âge. Les moins de 34 ans lisent régulièrement des romans fantastiques, de science-fiction, d’heroic fantasy ou d’horreur. Les plus de 35 ans, en revanche, lisent davantage les romans policiers.

Les livres scientifiques, techniques ou professionnels attirent principalement les 24-65 ans, c’est-à-dire la population qui travaille et trouve un intérêt financier à surmonter des difficultés de nature technique.

Les livres pour enfants attirent aussi les 25-50 ans. Dans ce cas, on parle avant tout de fictions pour jeunes adultes et non pas de livres d'éveil !

Les livres d’histoire, comme les reportages, les biographies et l’actualité, sont essentiellement lus par les plus de 50 ans. Cela dit, on observe également un intérêt pour l’histoire chez les moins de 25 ans.

Les livres pratiques semblent appréciés de toutes les catégories d’âge.

Globalement, les 25-34 ans lisent le moins (69 % d’entre eux se disent lecteurs) quand les retraités lisent le plus (92 % d’entre eux se disent lecteurs). Les autres catégories d’âges se disent lecteurs à environ 79 %.

3 - Les nouvelles façons de lire

Les histoires captivent plus que la technique. Les romans et les bandes dessinées sont assez fréquemment lus en entier. Mais dès qu’il s’agit d’un livre pratique, technique ou informatif, la probabilité que le livre soit entièrement lu diminue. Le lecteur se concentre alors sur des chapitres spécifiques. Pour l’anecdote, certains prétendent avoir lu le dictionnaire en entier, et oui, l’orthographe compte plus qu’il n’y paraît.

Les Français ont un moment de lecture privilégié. D’après le Centre national du livre, près de la moitié d’entre eux lit le soir, avant de se coucher.

Les gens lisent de moins en moins en mobilité (en vacances, en pause au travail, en bibliothèque ou dans les transports en commun par exemple). La lecture se pratique de plus en plus à domicile. Si cela n’a que peu d’importance sur le style d’écriture, cela peut orienter les choix d’édition et notamment le format du livre.

La lecture au format papier a légèrement reculé avec l’apparition des supports numériques. Cependant le papier reste prédominant et 83 % des personnes interrogées lisent sur support papier contre 23 % pour le support numérique.

En conclusion

Maintenant que vous avez exploré les différents genres littéraires et les publics cibles correspondants, vous êtes prêt à choisir le genre qui convient le mieux à votre style d’écriture et à vos objectifs de vente. N’oubliez pas de prendre en compte les données de vente et de marketing, ainsi que les habitudes de lecture de votre public cible afin de maximiser vos chances de succès. Mais rappelez-vous également que choisir un genre littéraire ne devrait pas être une contrainte, mais plutôt une opportunité d’exprimer votre créativité et de toucher un public avec votre histoire unique. Alors, à vous de jouer et de vous lancer dans l’écriture du prochain best-seller !

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Créer une atmosphère dans son livre : 5 petites astuces
CONSEIL ÉCRITURE

Créer une atmosphère dans son livre : 5 petites astuces (...)

L’avez-vous déjà ressenti ? Je parle de ce sentiment de frustration qui vous envahit lorsque vous comprenez (...)

Lire plus
Rejoindre un groupe d’écriture : Votre survie en dépend
CONSEIL ÉCRITURE

Rejoindre un groupe d’écriture : Votre survie en dépend (...)

La pression vous stimule ? Vous aimez courir au bord du précipice ou, plus fréquemment, travailler à l (...)

Lire plus
Donnez un pouvoir à votre héros : 3 enseignements des comics
CONSEIL ÉCRITURE

Donnez un pouvoir à votre héros : 3 enseignements des (...)

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Nous avons probablement tous un héros ou une héroïne (...)

Lire plus
La mascotte Newtenberg tient un cookie dans sa main

Vous reprendrez bien un peu de cookies ? 🍪

Cookies du site Newtenberg.fr

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement, pour améliorer votre expérience ou pour nous permettre de mesurer l’audience. Votre consentement à l’utilisation des cookies non nécessaires au fonctionnement du site est libre. Vous pouvez tout accepter, refuser ou personnaliser votre choix.