Conseil écriture

Choisir le titre de son roman : 6 conseils redoutables

Vous écrivez un nouveau livre et vous lui cherchez un titre étincelant, original et vendeur ? Cliquez et découvrez 6 conseils pour choisir le titre de son roman.

Devant les rayonnages interminables de sa librairie préférée, il est parfois difficile de choisir. Les ouvrages littéraires s’affichent par centaines, ne laissant entrevoir que leurs dos étroits sur l’étagère. Lequel lirez-vous cette fois-ci ? Si, en théorie, il suffit de tous les lire pour le découvrir, il est probable que le libraire, qui vous regarde justement par-dessus ses lunettes rondes, n’apprécie pas la pratique. Et ses critiques de livres n’engagent que lui. Vous n’avez plus qu’une seule solution : vous fier au titre du roman.

Choisir un bon titre, Divagations d’un titre savoureux à l’ombre de la tour Eiffel, Les chuchotements sous-entendus d’un titre écrit en gros, Concocter un de ces titres aux petits oignons à la façon de Gut’, Le dernier titre ou, tout simplement : Titre… Les solutions sont infinies alors j’irai droit au but : aujourd’hui, nous revenons sur 6 conseils pour trouver un titre qui capte l’attention et marque l’esprit.

1 - Utiliser des noms propres

Les noms propres annoncent le caractère spécifique de votre manuscrit. Il ne s’agit plus d’un contenu commun ou d’une histoire que nous avons tous vécue, mais précisément de l’aventure du héros dans un endroit précis. C’est ainsi que l’écrivaine Katherine Pancol écrit par exemple Annie ne se demande pas si elle est heureuse.

Une ambiance spécifique accompagne chaque nom et immerge le public. Si vous utilisez un nom célèbre, alors l’univers de ce personnage apparaîtra au lecteur. Mais si vous utilisez un nom de votre invention, assurez-vous que sa sonorité évoque le style de votre récit. On ne s’attend pas à la même chose d’un personnage principal nommé Madame Bovary ou Tom Sawyer.

Écrivez le mot Tour Eiffel et le lecteur se retrouve sur le champ de Mars, il se promène parmi les arbres qui entourent les pieds métalliques de la dame de fer. La technique fait des merveilles et Guillaume Musso publie Un appartement à Paris ou L’inconnue de la Seine quand Mary Higgins Clark écrit Meurtre à Manhattan.

2 - Employer des mots puissants

Les mots puissants capturent l’attention, ils marquent l’esprit. Un titre avec des mots forts ressort parmi tous les autres. Lorsqu’ils sont associés au nom d’une personne, ils rendent cette personne plus charismatique. La Gloire de mon père, L’étranger, Les misérables sont autant de références littéraires qui ne font pas dans la demi-mesure.

Le parallélisme et l’antithèse poussent le concept encore plus loin. Utilisez deux mots contradictoires et l’intérêt suscité par le titre monte d’un cran. Le rouge et le noir, Crime et châtiment, Raison et sentiments, L’insoutenable légèreté de l’être exploitent le déchirement qui oppose deux mots puissants.

Alors que Le trône de fer utilise des mots puissants, sa version originelle, Une chanson de glace et de feu, ajoute le conflit dans un style poétique.

3 - Créer des formules poétiques

La poésie met en avant les qualités rédactionnelles et le style de son auteur. Un titre qui dépote ne fait pas les mêmes promesses que Les chuchotements sous-entendus d’un titre écrit en gros.

Si votre but est d’écrire un roman classique, misez sur la poésie. Je ne voudrais pas paraître chauvin, mais si vous écrivez des romans francophones, vous avez à votre disposition un vocabulaire d’une richesse rare, autant vous en servir.

Vous pouvez obtenir un effet de livre classique en utilisant l’anastrophe comme Et ma vie par tes yeux lentement s’empoisonne. Parfois, vous pouvez attaquer directement avec un verbe à l’instar de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur ou Il faut bien que la foudre tombe quelque part. Les associations impromptues à la manière de La fille de papier fonctionnent également très bien.

4 - Surveiller les mots-clés

Vous serez sans doute amené à faire la promotion de votre travail. Vous voulez que des milliers de lecteurs frénétiques recherchent votre ouvrage sur Google ? Que trouveront-ils si votre livre est intitulé Sérotonine ou Science-fiction ? Un titre d’un seul mot peut être extrêmement percutant à l’instar d’un grand classique de la littérature tel Germinal, Dune ou 1984. En revanche, ils ne favorisent pas le nombre de clics sur les médias électroniques apparus au XXe siècle.

Un bon titre ne doit pas induire le lecteur en erreur. Supposons que vous avez écrit une série de romans historiques sur la fille d’Hélène de Troy. Le public ne s'attend pas à lire un roman historique si vous nommez votre trilogie Les secrets d’Hermione.

Veillez à écrire un titre spécifique. Il mettra en avant son caractère unique auprès des lecteurs, il ressortira davantage sur les moteurs de recherche. Mais surtout, chacun saura de quoi vous parlez.

5 - Suivre les codes

Vous n’êtes pas certain du meilleur mot à utiliser ? Le titre du livre doit refléter son contenu. Employer le champ lexical de votre genre littéraire permet d’accrocher l’attention de vos lecteurs. Faire apparaître le mot « reine » ou « roi » dans un titre de heroic fantasy constitue une approche pertinente. Des mots tels que l’« affaire », l’« aveu », « impunité » ou « perquisition » décriront à la perfection un thriller ou un prochain roman policier, mais probablement pas une romance. À votre avis, dans quel genre Maxime Chattam écrit pour La montagne hallucinée ? Facile ? Et si je ne vous dévoile pas le nom de cet autre écrivain français qui propose La vie secrète ?

Les possibilités de l’écriture sont infinies et un mot peut trouver une place pertinente dans tous les genres littéraires. Mais demandez-vous si le lecteur comprendra votre genre littéraire à la lecture du titre.

Quand l’inspiration manque, les meilleures ventes de livres de littérature fourmillent d’indices. Une solution consiste à s’inspirer de la structure du nom d’un livre connu dans la littérature. Si vous avez l’habitude de lire des romans à succès, vous avez sans doute repéré des formules types. On observe couramment des titres de la forme « X de Y et Z » (par exemple A song of ice and fire).

6 - Provoquer l'Open-Loop

La notion d’open-loop consiste à créer un manque dans l’esprit du lecteur pour susciter sa curiosité. Et c’est efficace. Que pensez-vous du titre de Michel Bussi : On la trouvait plutôt jolie? Il annonce un rebondissement prenant, non ? Et oui, les livres les plus vendus sont ceux qui affichent les titres les plus magnétiques.

Moins accrocheur, mais tout aussi étonnant, Le livre sans nom n’annonce pas son style. Il pourrait aussi bien être du genre comique, polar, épopée ou fantastique. Là où l’effet devient mystérieux, c’est que son écrivain populaire ne porte pas de nom non plus. Il semble cependant qu’il ait pris la peine de remplir les pages.

Choisir le titre d’un livre

Nous avons fait le tour des techniques qui permettent d’écrire un titre de roman qui retient l’attention. Nul doute que votre idée, finement inscrite sur votre première de couverture, ressortira parmi les centaines de livres alignés sur l’étagère. Si ça marche, vous atteindrez peut-être la tête des ventes. Vous en fournirez certainement plusieurs millions d’exemplaires. Voilà qui devrait détendre le vendeur de la librairie, il pourrait même vous demander une dédicace. Maintenant que vous êtes expert en la matière, je m’en remets à vos conseils : quel titre choisiriez-vous pour cet article ?

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Des lunettes et une loupe posé sur un livre
CONSEIL ÉCRITURE

Maintenir l'attention du lecteur : les 4 clés qui créent (...)

Alors qu’il tournait lentement les pages, ses paupières devenaient lourdes, de plus en plus lourdes. Malheureusement (...)

Lire plus
Faire accepter son manuscrit  : une page peut tout changer
CONSEIL ÉCRITURE

Faire accepter son manuscrit  : une page peut tout changer (...)

Comment décrocher un contrat d’édition à compte d’éditeur ? L’édition traditionnelle apporte un certain (...)

Lire plus
Rejoindre un groupe d’écriture : Votre survie en dépend
CONSEIL ÉCRITURE

Rejoindre un groupe d’écriture : Votre survie en dépend (...)

La pression vous stimule ? Vous aimez courir au bord du précipice ou, plus fréquemment, travailler à l (...)

Lire plus
La mascotte Newtenberg tient un cookie dans sa main

Vous reprendrez bien un peu de cookies ? 🍪

Cookies du site Newtenberg.fr

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement, pour améliorer votre expérience ou pour nous permettre de mesurer l’audience. Votre consentement à l’utilisation des cookies non nécessaires au fonctionnement du site est libre. Vous pouvez tout accepter, refuser ou personnaliser votre choix.